Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2007

Agathe, adjugée!

252abf25f686659780d236844fcf4737.jpg« Pour la première fois en France, Christie's s'apprête à mettre en vente une collection d'animaux préhistoriques. Des paléontologues s'alarment de voir le marché s'intéresser à leur domaine. » Le Monde 21 Mars 2007

Les défenses qui surmontent le squelette de l'animal à quatre mètre de hauteur pourraient faire peur . Mais la spéculation sur l'histoire naturelle est un spectre bien plus réel que le fantôme de cette espèce disparue il y a plus de dix mille ans.  En parcourant secrètement les coursives de la réserve avec ta main sous ma chemise, cherchais-tu en plus à me convaincre que la loi du marché pouvait s'appliquer partout? Le mammouth  ressurgi par mégarde du pergélysol ( mise a prix 55 000 euros) a peu de chance de parler de son histoire singulière dans le salon de tes collectionneurs ukrainiens. Tu souris lorsque j'évoque les fossiles de compagnie, pourtant ton activité si lucrative relègue mes convictions à la domesticité de la cuisine des milliardaires. Et à l'arrière-plan de tes considérations égocentrées. Ces bribes si fragilement arrachées au passé peuvent-elles avoir une valeur marchande? C'est un débat trop présomptueux pour des amantes, mais quand, subrepticement, le matin a commencé à fossiliser la nuit, le parfum de ta peau s'est dissipé devant les énigmes du bestiaire cher à notre humanité. Notre aventure est coincée entre les pages glacées du catalogue. Hier avant de te rejoindre, je suis restée longtemps devant cette agathe de feu ( mise à prix 8000 Euros), page 58, pièce 207, adjudication à 11h40, derrière l'ichtyosaure. Pièce mineure dans cette collection spectaculaire, juste un mineral rare au coeur chatoyant. Comme toi, elle contient les promesses d'une lumière qui semble inaltérable. Si hypnotique qu'aucun commissaire-priseur ne la cédera sans un regret. Pourtant, à 11h41, ce regret n'aura duré qu'un instant et tu m'en as expliqué la raison.

Commentaires

(les commentaires de ce post ne sont plus disponibles, nda)

Écrit par : Sacha | 06/06/2007

Les commentaires sont fermés.