Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2006

Calcul de l'indice de fidélité

Des fois j’opprime la vie d’un calcul ( et elle ne se scandalise pas). Comme la notion de fidélité est un continuum, elle dénote une échelle permanente et donc la possibilité de réaliser un indice. Minute, c’est un de mes barbaromètres.

La première étape consiste à calculer le coefficient de longévité avec la formule suivante : CL = ( NxM)/(N1+N2)

N : nombre de L ( 2 a priori /fonctionne aussi pour les messieurs) M : nombre de décisions sur lesquelles s’entendent les partenaires du couple N1,N2 : nombre total de décisions prises en situation par chaque partenaire

Par exemple, si le couple partage 50 situations et s’entend sur un total de 44 cas, le coefficient de longévité est le suivant : 0.88 Cl : (2x44)/ (50+50) Cl :0.88 (Autant vous dire que Bette et Tina arrivent déjà , à cette étape, à un coefficient sous la barre médiane)

Lors de la seconde étape, appliquer le coefficient de fidélité permet de tenir compte de la possibilité de situations aléatoires ( il ne s’agit pas ici d’un calcul probabiliste, il faudrait pour ça travailler à la racine carré du couple, carrément plus complexe).

( exemple de ) coefficients de pondération des situations aléatoires : Travail - 0.05 ( si à Vancouver, pondérer par deux) Soirées ami(e)s - 0.04 ( si plus d'une femme, pondérer par trois) Forum Patricia-M  - 0.03 (bah...) Théâtres surtout Châtelet  - 0.02 Bar de l’hôtel Reisen - 0.01 ( s’il neige sur la Baltique, pondérer par quatre Pont supérieur du ferry  - 0.01 Autres etc.

Ainsi, l’indice de fidélité, tenant compte des pondérations, doit être barbarométré tel que :(coeff de longévité – coeff de fidélité x pondérations) = indice de fidélité

Par exemple, IF= ( 0.88 – 0.05+0.02) IF= 0.81

Il est d’usage pour les chercheurs de considérer tout seuil minimal à 0.80, mais à partir de quel niveau barbarométrer une fidélité défaillante ? Aucune norme ne permet de l’établir de manière invariable et universelle.

Commentaires

(les commentaires de ce post ne sont plus disponibles, nda)

Écrit par : Sacha | 06/06/2007

Les commentaires sont fermés.