Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2006

Pouvoir ou pas

Un délibéré a eu lieu, et comme tous les délibérés il n’était pas public. Elle a fait connaître son opinion sur chacune de mes propositions, et, en marge, leurs pauvres apostilles. Ses observations donneront lieu à des révisions, probablement. Après cela s’est calmé et nous sommes sorties par un couloir qui comprend un nombre déraisonnable de  miroirs. Il faisait bon cet après-midi d’octobre. Elle a pris la veste de son tailleur ch*nel -ou similaire du genre- à la main, ce qui doit être un sous-code que j’ignore. Nous avons regardé le ciel au-dessus de ces façades classées aux monuments historiques. Je songeais au dialogue allégorique que pourraient avoir les blasons en pierre. La lumière faisait du bien mais, vu le moment que nous venions de passer, je ne risquais aucune parole et elle tournait à peine la tête vers moi.

« Ecoutez jeune femme » (là mon plaisir ressemble à un shoot au poppers*) « j’ai un conseil à vous donner, méfiez-vous de l’exercice du pouvoir (on se croirait dans un polar usé mais c'est pourtant irrémédiablement arrivé et en plein après-midi) J’en ai vu à cinquante ans, anéanties, lorsqu’il leur a échappé, ça s’insinue dans votre vie sans que vous vous rendiez compte que vous ne pouvez plus vous en passez. J’essaye de m’en préserver » 

« Vous voulez dire que c'est une addiction tapie dans l’ombre ?»

« Exactement »

« Alors je prendrai une lampe de poche. »

Elle me regarde enfin et elle rit. Il y a toujours un peu de douceur dans le regard des femmes de pouvoir. Madame, je veux bien retenir votre mise en garde mais je préfère quand vous en riez. Je ne revendique que le pouvoir d’aimer. Eblouissant. Désespérant. Incandescent mais tragique, voire misérable.
En un mot, Eternel.

*Je te remercie de m’avoir initiée à ce rite caverneux qui a laissé cette cicatrice que tu aimais bien sur ma lèvre pendant des semaines

Commentaires

(les commentaires de ce post ne sont plus disponibles, nda)

Écrit par : Sacha | 06/06/2007

Les commentaires sont fermés.