Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2006

Si l'hôtesse cède au haïku


 7dca026543f25989116dd92f0c7f6902.jpg

L'hôtesse d'Air France a légèrement plissé les paupières, ce qui a envoyé une imperceptible onde de choc dans tout l'appareil, puis a terminé son intermède par: « Surtout Respirez Normalement ». Respirer normalement n'est pas compatible avec la chute du masque jaune, pas compatible non plus avec les ailes blanches qui tentent de s'envoler de sa poitrine à droite. A ce moment, pour entériner le rituel d'avertissement et que nous puissions tous respirer normalement,  je voudrais que l'hôtesse garde le micro et énonce un haïku:

« Fraicheur,

le bas de mon kimono soulevé par le vent,

dans le bosquet de bambous »

(Chiyo-Ni vers 1750)

Si l'hôtesse cède au haïku, les étoiles auront un spectre très particulier sur ce vol de nuit. Si l'hôtesse avait cédé au haïku, son clin d'oeil incertain aurait glissé en un souffle régulier vers tous les passagers.

Commentaires

(les commentaires de ce post ne sont plus disponibles, nda)

Écrit par : Sacha | 06/06/2007

Les commentaires sont fermés.