Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2007

Chocs sur-mesure

Les mannequins ne sont pas dépourvus de vie. Parfois ils échappent même à la fonction utilitaire imaginée par leur créateur pour une course inattendue vers la faillibilité humaine.

Assurance dispose d’un corps féminin en mousse de polyéthylène dont la structure en fils d’acier lui permet d’être totalement flexible. Même les doigts sur toute leur vénérable longueur. Aujourd’hui sa ligne avantageuse est recouverte de plusieurs épaisseurs de taffetas fabriqués dans l’acidité de la peur. Un sautoir en billes de polymère tord sa main droite à l’arrière de son dos vers son pied bien attaché sur un socle. Elle prendra une autre pose demain, après-demain drapé 54% acrylique marqué mi corazon, le surlendemain membres tourmentés dans la soie. Assurance pourrait être une libertine, en tout cas elle n’a pas de sentiments. Le métabolisme de Vérité bénéficie de la complexité du corps humain pour irriguer l’esprit des étudiants en médecine. Ses organes à découvert peuvent être ôtés des cavités mais restent maintenus à l’aide de câbles en alliage d’étain. La place à l’entrejambe est vide, c’est une béance nécessaire à la bonne conduction des idées. Vérité a l’immobilité de la mort, mais après tout peu importe! car Vérité se fout des émotions, et du désir en particulier. Force est un mannequin homologué « monde » pour les impacts frontaux. La répartition des 200 capteurs sur son corps lui permet de reproduire les circonstances du choc. Une traçabilité de premier ordre : la relecture impudique et systématique de la scène pour trouver l’instant où les choses ont commencé à supra-osciller. Le désordre est ré ordonné, puis stocké dans une mémoire latérale de poche détachable, très pratique pour poser des informations en attente. Evaluation millimétrique des mouvements permettant de remonter à un état de départ qui était pourtant parfaitement stable et tranquille. Procédé en tenailles mais au moins, dans cette mâchoire, peut-on tout expliquer. Même rétamé, Force est beaucoup moins lâche que moi, il se collete tous les jours la réalité du mur du fond sans prétexter qu’il hésite à y aller parce qu'il préfère l’écrire. Je l’aime bien, on pourrait partager une bière après le travail et se dire des banalités comme celle-ci: la vie est un très long crash test.

Commentaires

vieux mannequin cabossé, dur à cuire, peut encore faire de l'usage, t' offre une bière ;)

Écrit par : syl | 25/09/2007

alors freine ton véhicule avant la zone d'absorption:)

Écrit par : O'crash bar | 26/09/2007

J'ai raté une vocation.

Écrit par : Womannequin | 26/09/2007

Bonjour madame,
Permettez que je me présente, je m'appelle Raoul, commercial militant dans une grande compagnie d'assurance. il me plairait de vous rencontrer, dans votre cuisine ou sur votre canapé, toutes z'affaires cessantes, afin de vous présenter la gamme de nos produits destinés à remplir "la place à l’entrejambe (qui) est vide, (et tout autre) béance nécessaire à la bonne conduction des idées."
Dans cette attente, veuillez ...

Écrit par : Blog-trotter | 29/09/2007

Cher Monsieur vous arrivez bien tard, je me suis déjà dotée d'une gamme concurrente, inanimée mais bien stylée, en caoutchouc vulcanisé tout comme il faut,
recevez néanmoins ...
;)

Écrit par : Sacha | 01/10/2007

Quelle branlée !
Si j'ose dire ...

Ben oui, tiens, j'ose !

Écrit par : Patricia-M | 01/10/2007

"C' est Raoul, le pitbull, qui l'a trouvée appétissante...".

Écrit par : syl | 01/10/2007

Tu as raison, qu'il se mette à table, Raoul !

Écrit par : Patricia-M | 02/10/2007

Le pitt va bientôt débarquer dans la capitale pour la distribution annuelle de fessées.

Écrit par : BT | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.