Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2006

Un coeur forgé

f2c358dea47d6ba905648f12b9347e75.jpg« Des nanotubes de carbone découverts dans une épée de Damas » Nature et Le Monde 21/11/06

« Selon la légende, les épées de Damas pouvaient couper en deux un mouchoir de soie flottant dans le vent »

La légende est une usurpatrice, et mon épée a conquis une renommée bien différente de celle qui pourrait finalement l'honorer. Dans les chants répétés autour des âtres, on parle de cette arme comme d'une femme dont les caresses inspirent le repentir. Tous les noms de déesses guerrières lui ont été donnés, mais elle pourrait heurter votre conception des armes forgées. Car si son façonnage est unique, c'est pour une raison qui dépasse l'entendement de nos maîtres: sa lame n'a pas été faite pour blesser. Derrière le tranchant redouté de son acier importé d'Orient, s'abrite un secret que je transmettrai à celle qui soumettra mon coeur.

Un maitre forgeron sur un rivage de Perse a changé ma vie en tentant de sauver la sienne. Cet homme m'avait offert l'hospitalité près du puits qui alimentait sa forge. Il travailla pendant 10 jours et 10 nuits sur une épée aux reflets moirés. La dernière nuit, je me suis glissée parmi les ombres de l'atelier pour l'observer. Voilà ce que j'entrevis: sous la couche d'acier et de carbone, dans une minuscule forme tubulaire, il y avait enfermé un amour dévorant. Il avait imaginé le seul réceptable où déposer ce feu dont les stigmates le rendaient fou. Le métal contenait ce battement permanent:  impossible à taire, impossible à stopper, impossible à adoucir. J'ai eu pitié de lui et j'ai emmené l'épée.

Je ne sais pas si c'est une chance ou un fardeau, je ne me pose pas la question. Mais contrairement à ceux qui me payent pour tuer, je ne suis pas dupe. Je sais que la possession cette épée n’a réellement qu’une seule finalité, que je n'aurais de cesse de remplir : pouvoir la déposer un jour aux pieds de ma reine.

Commentaires

(les commentaires de ce post ne sont plus disponibles, nda)

Écrit par : Sacha | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.