Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2009

Objet amoureux

La brique qu'elle lance fait irruption dans mon espace brisant quelque chose au passage ( ma rêverie, ma conversation, mon moment, mon écriture etc.) et prend la forme d'un pan de réalité brute, étranger, presque obscène qui a chuté et se tient maintenant là ( dans ma rêverie, ma conversation, mon moment etc.). Par cette action très directe ( telle joie, telle peine) elle, l'amoureuse, rappelle qu'elle existe ici aussi et que son improvisation ( n'importe quel « jeté de cube ») est un moyen d'entrer en relation .

(1) D'abord je nie l'existence du cube: il va repartir aussi vite qu'il est venu puisqu'il me gène. Il fait obstruction à mon désir égoïste ( d'être seule, d'être obtuse, d'être ailleurs, de mystifier etc.) et je l'ignore comme une requête incertaine et préfère mettre son appel en sourdine ( je manque d'empathie ). (2) Quand je réalise enfin qu'il est là, l'objet amoureux, et que mon univers manque d'étanchéité (pardi, puisque j'aime), tout change, tout prend une autre direction ( une autre signification) qui reste pourtant impénétrable à cet instant (3) Je m'interroge sur les moyens d'intégrer (de faire disparaître) le cube : l'englober (pudiquement) ou le renvoyer (lâchement) à son expéditrice alors que je devrais plutôt m'interroger sur les raisons de son existence entre elle et moi .(4) Curieusement, lorsque je renonce à vouloir détruire le cube ( je le considère), il disparaît.

Commentaires

Paf, une tuile !
;o)
Baise-balls ...

Écrit par : Patricia-M | 19/02/2009

"Lorsque je renonce à vouloir détruire le cube (je le considère), il disparaît."

...

Considérer.
Regarder.
Entendre.
Ecouter.

C'est à la fois si simple.
Presque une évidence.
Et puis en même temps, cela peut être si obscur.
Lever le voile sur sa propre indisponibilité pour offrir à l'autre sa place.
Lire entre les lignes pour extraire l'émotion.
Révéler la subtilité des signaux pour en mettre les sens en lumière.

Et partager.

Écrit par : Eligeia | 20/02/2009

Eligeia, belle conclusion aux antipodes du sauve-qui-peut
merci de ton passage :)

Patricia-M [ et quelques bANGs/ seconde. Bing? ]

Écrit par : Sacha | 23/02/2009

Je passe parfois.
Je flâne,
à la rencontre...

A bientôt

Écrit par : Eligeïa | 24/02/2009

J'aime la précision et l'efficacité de l'analyse.
A vrai dire, suis bluffée ;-)

Écrit par : M. | 01/03/2009

Merci, au moins vous ne tournez pas autour du cube :)
Je suis passée sur votre blog, un bel endroit et des initiales connues sous de charismatiques photos...

Écrit par : Sacha | 05/03/2009

Tu sais ouvrir l'oeil cubique Sacha. Et le bon.
Bisous tendres.

Écrit par : Blog-trotter | 13/03/2009

Les commentaires sont fermés.